Sif E. Elharti's Blog

Even small acts can have a great impact…

Planning Poker Game

leave a comment »

One Agile hidden principle is to shift hard, annoying, and unpleasant work to amusing game. Thus, whether is it for teaching, practicing or using Agile, playing games (also called Serious Games) is widely used to simplify these activities and make them more attractive and fanny.

Are you serious? How can you be productive while playing?

A straightforward answer is that you are more productive when you like what you are doing and when you are forced to do some task your productivity goes down. Agile professionals understand that very well and try to use it as much as possible in practice. To mention only some games that are used, we have :

  • The marshmallow challenge to teach elementary concepts for successful project;
  • The Business Value Game to practice customers and features selection techniques;
  • The Planning Poker that teams use as a technique (or game) for voting, for estimating, and for leveling feature’s or task’s understanding.

If you have ever played Poker, you would have notice that participants play in rounds using cards distributed to them. For the Planning Poker, we will keep only these two elements. -I am not qualified to show you how to play and win real poker game. But if you insist on me to do so, be sure to end up washing dishes in the casino :(-

Let take an easy example to practice this game. Suppose you, me and three other organizers are preparing a party for the next Sunday and we want to estimate how many people will show up this day. -It happens that while writing this, the next Sunday coincides with Valentine’s Day !-

To answer the estimation question, let’s do the following:

  1. Four from us (organizers) will participate and one will be a moderator
  2. We write down on cards, with the same size and color, values like: 5, 10, 15, 20, 25, 30, 35, 40, 45 and 50 (we suppose the number will not exceed 50). We make 4 copies of this deck one for each player.
  3. The moderator will ask the question: “how many people will attend?”
  4. The moderator will ask players to play a round by selecting a card form their deck without showing it to the others
  5. The moderator will ask players to show their cards to everybody at the same time
  6. If the values are equal, no need to go further. The game ends and the estimation is set to the common value.
  7. If the values are different (which is in general the case for the first rounds), two people with the highest and lowest values will explain why they choose their values. The moderator must keep an eye on the running time so that explanations do not exceed few minutes.
  8. The moderator will ask players to play another round as in step 4 and we continue looping until we all agree on some reasonable value for the estimation.

Wait here! if some players stick to their selected different values, this can go forever!

  1. If we don’t agree on a common value after some rounds (2 or 3 ) we can apply 1 of these 2 possibilities:
    1. Take the mean of the values as estimation, or
    2. Take the most common value (majority)

Let’s play:



Organizer 1 Organizer 2 Organizer 3 Organizer 4




20 35


Talk first: Valentine’s Day, people will prefer to spend it with their beloveds. Talk after: 2 months ago, we had around 40, but I forgot about the Valentine’s Day!







Talk after: I took in account Organizer 4 comments but I did not add that much since the proposed music is different and especially adapted to Valentine’s Day. Yet, I forgot about the bad weather! Talk first: Most people cannot travel because of the announced bad weather.






In fact, this leads us to estimate the number of attendees but more important if generates all the discussions around that helps us to have a better understanding of the party conditions.

For the planning Poker, we use a deck of cards a little bit different from the one used for our party. We prefer a nonlinear reparation of the values in order to magnify the differences.

These values are inspired for a well-known Fibonacci’s sequence defined using this formula: Un+2 = Un+1 +Un. First elements are: 0, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, 34….

For our Planning Poker game, we can use this sequence for example:

0 1 2 3 5 8 20 40

The selected values after 5 or 8 might vary depending on author or team. Some teams add cards with values as ½, 100 or infinity and card with “?” mark. This is to allow half value of the metric unit, to reflect a huge amount as a value or to request more explanation about what is under estimation.


Planning Poker Cards

Two last points regarding Planning Poker:

  • The metric unit used is defined and agreed between participants and must stay still for the whole project,
  • Using Person-Day to estimate a task duration for example might not be a good choice since it depends on the developer working on it; thus we suggest using the following technique:
    • Between all the items to estimate, select a small (but not too small ) one that everyone understand very well and set it as reference,
    • When voting, every participant gives an estimation by comparing the item being estimated to the reference one. So one might vote the card “2” to indicate that, for him, the estimation for this item is 2 times the estimation for the reference item.

Have fun …🙂

I hope this helps,

Sif E. El Harti

Written by selharti

February 12, 2016 at 7:19 am

Agile hidden mindset

leave a comment »

No need to convince you about the benefits of Agile methods and how they can help you build the software that your customer really needs in incremental and iterative way. mindYou can easily find a lot about this subject everywhere. In this paper, we will focus on some principles unmentioned openly in Agile Manifesto. This thought came to us from real failed and successful experiences about Agile implementations.

Values and principles, defined in Agile Manifesto, are not only some rules to follow in order to have the label: ‘We are Agile!’. We have a deep conviction that behind the scene there is a fundamental consideration for person as a human being. Indeed, the central actors for any organization are the people behind it. Thus, in order to be productive and to keep being productive for a long time, there is a real need to take care of the building blocks of your organization. You will agree, for sure, that foundations have to be considered first.

Therefore, here is a first draft about some principles we think are necessary to comply with Agile hidden mindset. We noticed that when some of them are missing, this leads to Agile implementation failure. We propose these principles under three sets: “as a person”, “as a team” and “as an organization” and we give no explanations in order to keep it open to your interpretations.

As a person

  1. I have fun while working
  2. I respect my life (personal one)
  3. I respect my customers and coworkers
  4. I learn that learning has no ends and I learn that I can learn from everything
  5. I wish for the others what I wish for yourself
  6. I’m brave
  7. I’m honest
  8. I believe in myself
  9. I challenge myself
  10. I keep in mind that I’m professional and that I have to act as a professional
  11. I never underestimate the others
  12. I regularly think about these questions: how am I doing? How can I become better?

As a team

  1. We talk the same language (exp.: be sure to share the some definitions)
  2. We are all for one and everyone for all
  3. We know that : 1 mind plus 1 mind gives 3 minds
  4. We interact positively
  5. We share: knowledge, ownership, responsibility
  6. We make team decisions
  7. We agree on objectives
  8. We challenge our team
  9. We believe in our team
  10. We are suggestive rather than directive
  11. We accept differences
  12. We regularly think about these questions: how are we doing? How can we become better?

As an organization

  1. We trust our employees
  2. We enhance belonging to the organization
  3. We respect your employees
  4. We share success, and we share failures also (with moderation)
  5. We share the same vision
  6. We regularly think about these questions: how is our organization doing? How can our organization become better?

Et Voilà!

For sure, as usual, your comments and suggestions are welcome.

Sif E. El Harti


Even small acts can have a great impact.

Written by selharti

February 8, 2016 at 12:56 pm

…quelques mots sur l’Agilité

leave a comment »

Concevoir,  Innover, Organiser,  Bâtir,… et même Démolir sont tous des projets qui nécessitent des façons de faire qui respectent les règles de l’art du métier. Dans le domaine Informatique, ou l’art du développement logiciel, il y a un avantage significatif par rapport à plusieurs autres domaines : Nous avons affaire à du ‘software’. La traduction en français de ce mot lui fait perdre une notion très importante qu’est la souplesse. Aussi, ne faut-il pas entreprendre l’activité de développement logiciel d’une manière qui tire profit de cette souplesse. À partir de ce point, et après plusieurs années voire décennies à expérimenter d’autres façons de faire allant des plus procédurales aux plus décontractées que sont nées  des méthodes  baptisées  ‘Méthodes Agiles’ pour le développement logiciel.

Il est important de noter que ces méthodes ouvrent la voie sur de nouvelles façons d’agir et d’interagir avec les membres et entre les membres de l’équipe du projet,  de gérer ses relations client, de mesurer  l’avancement de son projet et d’appréhender les changements sollicités par son client qui arrivent parfois à l’improviste et à la dernière minute.

Sans trop s’attarder sur ce que l’adoption d’une méthode Agile peut vous apporter, il faut constater qu’il s’agit là de beaucoup de changements. En aucun cas, il ne serait bénéfique de faire un basculement du jour au lendemain d’un mode ou méthode quelle que soit cette méthode -même sans nom- vers une méthode Agile sans bien se préparer pour un tel événement. Et une bonne préparation n’est pas un luxe mais plutôt un élément clé pour réussir.

Sif E. El Harti


Agile Maroc et ses partenaires organisent des séminaires sur l’Agilité sur plusieurs villes au Maroc. Visiter le nouveau site pour vous inscrire à un évènement afin d’apprendre plus sur ce sujet.

Written by selharti

December 5, 2012 at 2:31 pm

Agile Tour 2011 – Maroc a bien eu lieu!

leave a comment »

Grace à Dieu et à la bonne volonté de tous et chacun, nous avons réussi à faire de ce projet une réalité!

En ce 4ème  trimestre 2011, pour la première fois au Maroc et en Afrique, des villes du vieux continent ont participé à une des plus grandes manifestations internationales sur l’Agilité : Agile Tour. En 2010, cette dernière s’est déroulée sur 44 villes à travers le monde. Le comité international en charge d’Agile Tour, a été agréablement surpris par la monté d’intérêt pour l’Agilité au Maroc. Il était très content de recevoir des candidatures pour 6 nouvelles villes Marocaines à ajouter sa longue liste pour l’année 2011. Le comité international d’Agile Tour n’était pas le seul à apprécié notre projet; le bord d’Agile Alliance nous a envoyé plein de félicitations que nous tenons à partager avec vous.

Agile Maroc a joué un rôle précurseur en établissant des partenariats avec différents établissements qui ont accueilli cette opportunité avec grand intérêt aussi bien pour leurs futurs lauréats et leurs collègues des universités et écoles voisines que pour l’industrie logicielle locale. Nous tenons à les remercier chaleureusement d’avoir offert cette chance à une assistance enthousiaste pour le sujet, qui parfois s’est déplacée de loin pour partager avec nous des moments inoubliables de découverte et d’échange à propos d’Agilité.

Le voyage Agile Tours 2011 au Maroc  a commencé de l’École Mohammadia d’Ingénieurs – Rabat le 21 Novembre. C’était la deuxième édition, voire l’anniversaire à quelques jours près de la première rencontre Agile au Maroc qui a eu lieu le 24 Novembre 2010 à l’EMI. Nous n’avons pas eu autant d’assistance que l’année dernière, mais le grand intérêt était au rendez-vous. Notre deuxième station était sur les belles hauteurs d’Ifrane à Al Akhawayne le 22 Novembre. Dans une ambiance chaleureuse, malgré la rigueur climatique, nous avons rencontré une assistance toute ouïe aussi bien en Anglais qu’en Français. Notre troisième station était à quelques centaines de kilomètres de là: L’École Nationale des Sciences Appliquées – Oujda. Les animateurs ont grandement apprécié la participation record de plus de 200 personnes qui ont tenu, presque toutes, jusqu’à la fin. Station suivante: La Faculté des Sciences Semlalia – Marrakech le 29 Novembre. Le soleil de Marrakech a donné un gout raffiné à notre thème pour cette tournée : « Surfer sur la vague de l’Agilité »  et des surfeurs passionnés ont bien pris et savouré cette vague avec nous. Notre dernière station, et non des moindres, était la Faculté des Sciences et Techniques  – Settat le premier Décembre. C’est aussi  une deuxième édition sur l’Agilité à Settat. La première a eu lieu le 22 Mars 2011. Toujours le même intérêt et la même soif d’apprendre plus sur le sujet mais beaucoup de nouveaux visages. Malheureusement, notre rencontre tant attendue à la ville de Casablanca n’a pas eu lieu pour des raisons organisationnelles, mais nous allons nous rattraper bientôt ICA (In ChAa Allah).

Les programmes proposés avaient une grande similitude pour la plupart des villes: Une mise en contraste entre un projet classique et un projet agile permettant de mettre en premier plan les valeurs et les principes communs à toutes les méthodes agiles avec un bref aperçu sur différentes méthodes. Présentation d’une ou deux méthodes d’actualité: Scrum et /ou Kanban. Et pour les plus avancés, des ateliers présentant des techniques d’ingénierie logicielle en l’occurrence le TDD: `Test Driven Development` et un outil offrant une intégration très avancée des approches et techniques agiles répondant aux besoins de toutes les parties prenantes d’un projet logiciel MSTFS : `Microsoft Team System Fondation` . À Settat nous avons ouvert une petite fenêtre sur l’urbanisation. Nous avons dû adapter le contenu selon le contexte de chaque rencontre pour en tirer pleinement profit.  Dans toutes les villes, l’assistance a bien apprécié le niveau de professionnalisme et l’expertise terrain que les animateurs ont bien voulu partager avec elle.

Cette tournée, qui a frôlé les 500 participants, n’aurait pas eu lieu sans l’appui de nos Sponsors Microsoft (Gold Sponsor), Agile Alliance qui est fier d’encourager le mouvement Agile au Maroc et Drive Destiny eXperience. Un grand merci pour le soutien qu’ils nous ont apporté et qui ne se limitait pas à l’aspect financier pour couvrir les frais mais qui dépasse ceci de loin pour nous offrir un soutien logistique et moral. Un autre élément primordial pour la réussite de cette tournée était l’engagement, sans condition, des animateurs, des membres des comités d’organisation locaux,  du comité d’organisation national et du comité technique qui ont fait tout ce qu’il leur était possible et parfois dans des conditions extrêmes et stressantes pour offrir à notre pays de telles rencontres. Au nom de tous les participants, saluons les efforts déployés gracieusement par tous les animateurs et organisateurs de ces événements.

Mais tout ce que peut vivre un organisateur ou un animateur (masculin ou féminin), pour réaliser ceci, s’évapore devant un sourire de satisfaction et un commentaire d’encouragement de la part de l’assistance : ‘Merci pour vos efforts et pour le qualité de votre message’, ‘Revenez nous voir, encore et encore’…

Agile Maroc remercie sincèrement toute personne et organisation qui a participé de près ou de loin à la réussite de l’édition  2011 d’Agile Tour au Maroc.

Nous nous retrouverons bientôt pour d’autres fêtes similaires si non meilleures ICA.

Votre participation compte beaucoup pour nous et pour notre pays.

Bien cordialement,

Pour Agile Maroc

Written by selharti

December 6, 2011 at 5:27 pm

Un bon vent d’Agilité au Maroc

leave a comment »

L’ère de l’agilité est bien commencée au Maroc! Ceci n’est pas une spéculation mais plutôt un constat que nous avons vu sur le terrain.

D’abords, il y a les deux événements organisés par Agile Maroc en collaboration avec l’École Mohammadia d’Ingénieurs (fin 2010) et la Faculté des Sciences et Techniques de Settat (début 2011) qui ont eu une participation dépassant toutes les prévisions, soit environ 300 personnes -sans compter les personnes inscrites qui n’ont pas pu assister-. Dans les deux cas, l’audience était pleine de volonté pour découvrir et apprendre les valeurs véhiculées par le mouvement Agile. Mais le plus important, c’est que la majorité a constaté la grande valeur ajoutée par l’Agilité et voulait apprendre plus sur les approches et techniques à utiliser pour pouvoir la mettre à l’œuvre. Nous n’oublierons jamais l’intervention de M. Saïd Bensbih -Directeur Pôle Bureautique, CBI- qui a mis en parallèle les valeurs de l’Agilité avec son quotidien au bureau pour conclure qu’un tél changement s’impose afin d’avoir de meilleures journées au travail.

Mais avant ceci, il y a les pionniers qui ont mis en œuvre une vraie expérience Agile au Maroc. Il s’agit d’un des plus grands projets de l’administration marocaine: La Gestion Intégrée des Dépenses (GID) qui a vu le jour grâce aux démarches Agiles. En effet, « l’Agilité  a été la meilleure solution pour pouvoir s’en sortir » nous a confirmé M. Omar Seghrouchni – Conseiller et expert Agile du cabinet StragIS -,  vu la complexité du système et le nombre de paramètres techniques, législatifs, humains et géographiques qu’il fallait prendre en compte. L’impact de ce projet est inestimable. À titre d’exemple, « des transactions financières qui prenaient plus que 3 mois pour être complétées – paperasse, courrier…-  ne prennent pas plus de 3 minutes avec le nouveau système » M.Mohamed Saad El Alaoui – Directeur du projet GID à la Trésorerie Générale du Royaume au Ministère des Finances – qui nous en a fait une belle démonstration. Le système compte aussi un mécanisme  de « monitoring » et des outils d’assistance et de « dispatching » des interventions en temps réel. Réussir tout ceci en deux années, nécessitait absolument des démarches de gestion non classiques mais plutôt très Agiles. Bien sûr ce projet n’est pas le seul au Maroc, mais c’est l’un des plus connus dont nous avons pris connaissance. Il y a aussi des PMEs qui ont belle et bien pris le virage Agile. « La raison principale est la satisfaction de nos clients qui n’a pas de prix » rapporte M. Ali Tahiri – Directeur Associé DSI Conseil-.

Par ailleurs, il y a cette effervescence que nous avons constatée chez un grand nombre de DSIs, de plusieurs entreprises aussi bien dans le domaine privé que publique, et de professionnel du métier. Tout le monde voudrait sortir du mode classique, voire chaotique, de projets qui aboutissent difficilement ou jamais. La plupart cherchent des remèdes pour mieux réussir leur mission. Leurs premiers contacts avec l’Agilité leur ont donné de l’espoir. Les professionnels du domaine IT au Maroc qui sont au service d’une clientèle très vaste et diversifiée voient dans l’Agilité un « moyen pour avoir plus de contrôle sur les délais de livraison des produits logiciels, et ainsi mieux servir nos clients » M. Hassan Harti -Directeur Général IT Group Morocco-.

Apparemment, le grand saut n’est pas facile!

Mais, en êtes-vous sûr?  – (Nous allons laisser cette discussion pour une autre fois) –

Il ne faut pas oublier, le grand intérêt noté auprès des universités, des écoles et des facultés qui ont vu que l’Agilité est l’avenir auquel leurs lauréats doivent être préparés. Aussi, ont-elles décidé de l’inclure dans leurs cursus pour la première fois ou d’enrichir le contenu qu’elles offraient déjà. « Nous allons consacrer plus de temps aux approches Agile dans nos cursus de formation et Formation continue offerts par la Faculté » Pr. Jaouad Dabounou – Professeur à la Faculté des sciences et Techniques de Settat.

Par ailleurs, les universitaires ont été les premiers à soutenir le groupe « Agile Maroc » : « Nous sommes toujours prêts pour aider et encourager les bonnes initiatives » a annoncé le Pr. Driss Bouami -Directeur de l’École Mohammadia d’Ingénieurs (EMI)- lorsqu’il a accueilli des membres d’ « Agile Maroc » pour la première fois.

Enfin, il y a la participation du Maroc pour la première année à l’événement international sur l’Agilité : « Agile Tour» (édition 2011) qui a lieu chaque année à compter du mois d’octobre. Plusieurs personnes du Maroc ont manifesté leur intérêt pour la participation de leur ville à cet événement. Les échos que nous avons eus de la part des organismes et des établissements sont très promoteurs et il y a plein de synergie et de bonne volonté pour avoir une première édition Agile Tour très réussie (ICA). Nous sommes rendus à 6 villes potentielles actuellement, allant d’Oujda à Marrakech en passant par Ifrane, Rabat, Casablanca et Settat.

Tout ceci montre que l’agilité est entrain de prendre sa place, à petit pas mais sûrement, dans le tissu des technologies de l’information et de gestion de projet au Maroc.

La suite de l’histoire dépend de vous…!


Sif E. El Harti

Président Fondateur Agile Maroc

Written by selharti

November 20, 2011 at 6:59 am

Posted in Agile, Misc., Project Management, Scrum

Tagged with

Premier séminaire Agile Maroc

leave a comment »

Agile Maroc et l’École Mohammadia d’Ingénieurs organisent le 24 novembre à l’EMI – Rabat – Maroc le Premier séminaire Agile Maroc. Je suis fier de participer à l’organisation et l’animation de cette première rencontre qui j’espère, sera à la hauteur des attentes de nos invités. Merci à toutes les personnes qui se sont inscrites et à  toutes celles qui œuvrent pour la réussite de cet événement.

Ceci m’a donné l’occasion de faire la connaissance et de mieux connaitre des personnes formidables, très dynamiques et pleines de bonne volonté.

Id Moubarak pour tout le monde


Sif E. Elharti

Même les petits actes peuvent avoir un grand impact.

Written by selharti

November 17, 2010 at 10:05 am

About the “50% of what you think is wrong by Jeff Sutherland”

leave a comment »

As Jeff said in his post : “50% of what you think is wrong…” and you can prove it to yourself. I’ll try to summarise and give my opinion about knowledge.

Great and deep thinking Jeff, thank you for sharing. The animation is a bit fast which may distract from focussing more on what is said, but it’s nice – very good job -.

To summarise my understanding from the text and the presentation (and maybe it’s 50% wrong!)

1-      50 % of our thinking is wrong

2-      Motivation in most organisations is based on rewarding and punishing – (not so productive ways and even obvious in some cases).

3-      For better performance, people need

  • Autonomy
  • Mastering
  • Purpose

I totally agree with 2 and 3 and they are the main idea behind this post. But, if you don’t mind, I would like to add a note about the first one (Philosophical thinking about knowledge).

Indeed, maybe 50 % of one’s knowledge or common knowledge is wrong and history of science is here to enforce this position. But if we push the analysis a little forward we will have two problems ( or results depending on how you qualify them) with that:

1-      There is no absolute knowledge: 50 % of our thinking is wrong, and since we have no idea which thought is in which context (wrong or right), we can say that no thought is absolutely right.

2-      Maybe the statement that “50% is wrong” is part of the 50% that is wrong: This is the case of recurrent logic which rejects its parent and ends to rejecting itself.

In my opinion, it’s not about wrong or right at absolute level. It’s rather about better or worse at relative and local level. To keep going, we need to choose our path and this is done by each one using his personal reference of better or worse from his point of view. And this last can only be a relative and a local one.

Thus, sharing our thoughts is the best way to check how far they are “right” and learn from each other!

Sif E. Elharti

Even small acts can have a great impact…

Written by selharti

June 22, 2010 at 2:43 am

%d bloggers like this: